dimanche 26 avril 2009

A la rencontre des différentes communautés - At the meeting of different communities

Mis à part une certaine intelligentsia, peu de thaïlandais hors de Bangkok parlent un anglais correct et encore moins parlent français. Ca fait peut être du mal à notre ego mais il faut bien se rendre compte que la France est quasiment inconnue ici et représente pour eux tout au plus une petite tâche colorée à gauche de la carte du monde. Le modèle de société n'est pas français, ni même européen : il est américain. Il faut donc le comprendre, l'accepter et rester humble. Cependant partir à la conquête du cœur des autochtones sera certainement beaucoup plus enrichissant que d'arriver en "Pays conquis". Apprendre la langue sera un plus et un sésame qui vous ouvrira de nombreuses portes.

Apart well educated people, most of the Thai outside Bangkok do not speak a fluent English and even less are speaking French. This may hurt you as a French but you have to be aware that France is not well known here and represents only a small and colored spot on the world map. The template of the Thai country is not French nor European but American. You will have to understand it, to accept it and to stay humble. Nonetheless, the conquest of the spirit and the heart of the Thai people will remain undoubtedly very interesting for you. Learning a few Thai word will be a key that will open numerous doors.

Au début, on ne connaît personne si ce n'est les quelques voisins de l'environnement immédiat. Puis vient le temps où l'on ressent le besoin de voir un peu plus loin, de faire des connaissances.

Comme souvent dans ces pays, la communauté francophone est assez réduite. Il y a bien une paire de restaurants français à Hua Hin mais, ne nous leurrons pas, ils sont faits pour le touriste de passage, français ou non et il n'y a pas de structures d'accueil, de club ou de lieu de rencontre pour se retrouver autour de la francophonie.

At the early beginning, you will meet only the very close neighborhood. Then will come the time for knowing other people.

In such countries, the French community is very often small or non existent. There is a couple of French restaurants in Hua Hin but don't be fooled, these restaurants are intended for tourists only, French or not, and there is no clubs nor meeting points intended for discussing around the French culture.

Plusieurs communautés cohabitent dans la région. La plus grande est semble-t-il anglo-saxonne, puis vient la scandinave et enfin l'allemande. Beaucoup sont à la retraite et viennent couler des jours heureux et ensoleillés en Thaïlande. D'autres, plus jeunes, ont fondé une famille avec une thaïlandaise et travaillent. Comme on gagne peu ici, certains travaillent beaucoup et ont peu de temps pour nouer des relations sociales.

Several communities are existing in Hua Hin. The biggest one is certainly British, followed by the Scandinavian and then by the German. Most of these persons are retired and stay in Thailand during wintertime. Some of them,younger, have a family with a Thai partner. As wages are very slow, they are working hard and have less time to
build social relationship.

La communauté des occidentaux, des "farangs", comporte son lot de marginaux et de "paumés" de tout poil et de tous âges qui coltinent, outre leurs cantines, une cargaison de problèmes. Ils vivent d'expédients, d'espoirs souvent déçus et croient en des lendemains meilleurs qui n'arrivent que rarement. On croise de temps en temps un sexagénaire bedonnant, au visage couperosé par l'alcool et envahi par une barbe de 3 jours, encadré par des cheveux gras-mouillés aux mèches plaquées par la sueur, main dans la main avec une gamine de 18 ans. Il se croit encore séduisant, elle pense surtout échapper à la misère...

Among the «farangs», aka westerners, you will meet strange guys carrying lots of problems along with their belongings. They get money from small tricky jobs, they have hopes which are often deceptions, they expect better mornings that seldom happen. You will see from time to time an old guy with a prominent belly, a face of alcoholic with a three days grey beard, greasy hair, sweating like a pig, hand in hand with a very young girl. He thinks he is still a seducer, she only expects to get out of the misery.

3 commentaires:

ciwil a dit…

Bonjour,
j'aime bien votre regard distancié !
je suis venu 1 mois à Hua Hin il y a quelques années et j'envisage d'y acheter une maison.
non pas pour y couler une heureuse retraite (l'échéance est encore lointaine) mais pour pour joindre l'utile (la louer) à l'agréable (y venir en famille)
comment puis-je vous contacter ?
Cyril

ciwil a dit…

bonjour,
j'aime bien votre regard distancié
comment peut-on vous adresser un mail ?
cyril

François a dit…

Vous pouvez me joindre à :
fhleloup (at) gmail (point) com
Francois